Atelier d'Optique

Société Astronomique de France

Foucault Automatique

Automatisation du test de Foucault

Tous les astronomes amateurs ayant cherché à évaluer la qualité optique d’un miroir de télescope ont entendu parler du test de Foucault, la première méthode fiable qui a permis de déterminer avec précision la forme d’une surface optique.

Avant cette découverte de Léon Foucault en 1858, la qualité des instruments ne pouvait être évaluée qu’empiriquement et leur élaboration n’employait aucun moyen de contrôle. Bien que l’on ait su depuis l’invention du télescope, en 1668 par Isaac Newton, que la forme idéale théorique du miroir était parabolique, la qualité de fabrication restait tout à fait aléatoire. Les miroirs de qualité de plus de 300mm restaient généralement hors de portée à cette époque.

Aujourd’hui, le test de Foucault reste la méthode de choix pour les amateurs qui désirent évaluer la qualité de leurs optiques ou qui souhaitent se lancer dans la réalisation d’un miroir. Dans sa forme la plus simple, ce test ne nécessite aucun matériel complexe ou coûteux et sa mise en oeuvre est à la portée de tous. Pour les plus audacieux, nous verrons que les technologies modernes permettent d’aller plus loin en automatisant partiellement ou totalement le test de Foucault, pour en augmenter encore la précision. Rappelons que ce test permet d’apprécier des détails de surface d’ordre nanométrique, précision requise pour évaluer une optique en décelant des défauts plus petits qu’une fraction de la longueur d’onde de la lumière.

Télécharger l'article complet d'Alexandre Bécoulet

Vous êtes ici : Page d'accueil Réalisations Le Foucault automatique