Atelier d'Optique

Société Astronomique de France

Télescope "Tritube" de 250mm

Quelques photos du télescope "Tritube" de Chrystian Parsy, une réalisation qui a fait ses preuves.

Le miroir (250mm, f/d=6) a été réalisé et aluminé à la SAF. Le télescope est basé sur le principe d'un tube optique newton ouvert, de longueur réglable, constitué de trois tubes d'alu de 25mm. Le réglage s'effectue par serrage grâce à des "presse étoupe", ce qui permet d'envisager, par exemple, un utilisation en mode binoculaire sans avoir à rajouter de barlow.

Lire la suite : Télescope "Tritube" de 250mm

Machine à Polir

 

Dessin de Huygens représentant sa machine à fabriquer des pièces optiques (1683) L'atelier prépare la transformation d'un ancien tour d'opticien en machine à polir. Celà va permettre de supprimer le "gris" plus rapidement, et de paraboliser en partant d'une bonne sphère.

Pour des raisons de simplicité, le choix c'est porté sur une machine à simple excentrique variable. Voici quelques images de l'avancement des travaux.

Lire la suite : Machine à Polir

Photo panoramique de la vue depuis l'atelier d'optique

L'atelier d'optique de la SAF est heureux de vous présenter la superbe image panoramique prise depuis le balcon de la coupole de la tour astronomique par Pedro Linero. Vous pouvez la visionner ci-dessous:

 

Panorama de Paris vu depuis le balcon de la tour astronomique de la Sorbonne.

Boîte de transport pour miroir

miroir et sa boite de transport

Avant d'envoyer votre miroir à l'aluminure, où si vous comptez le transporter vous devez construire une boîte adaptée qui devra satisfaire aux conditions suivantes :

de taille juste assez grande pour contenir le miroir, elle devra comporter trois cales à 120° pour maintenir la surface optique à quelques millimètres du fond de la boîte. Une fois fermée, le miroir ne doit plus bouger à l'intérieur. L'intérieur devra être très propre pour éviter de contaminer le miroir de retour d'aluminure avec des poussières ou souillures.
Si vous vernissez ou peignez votre boîte, faites-le suffisamment à l'avance pour que les vapeurs dégagés par ces produits ne se dégagent plus quand vous l'utiliserez. Elle doit être le plus possible étanche aux poussières et à l'humidité. Votre boîte servira aussi à conserver votre miroir aluminé si votre télescope n'est pas terminé.

La construction du télescope d'amateur

"La construction du télescope d'amateur", par Jean Texereau, est l'un des ouvrages les plus lu à l'atelier d'optique de la Sorbonne. Ce livre, écrit il y a près de 50 ans est la référence du tailleur de miroir. Vous pouvez vous procurer la dernière édition chez Vuibert ,ou chez votre libraire habituel (ISBN : 2-7117-5343-3).  mais aussi au siège de la SAF, 3 rue Beethoven 75016 Paris.

 

Il est aussi téléchargeable gratuitement au format Acrobat Reader (PDF) sous diverses formes:

Lien vers le téléchargement du livre de Jean Texereau.

Liste des références bibliographiques

Jean Texereau, La construction du télescope d'amateur, Paris, Vuibert, 1961, ISBN 2-7117-5343

Karine et Jean-Marc Lecleire, Réalisez votre Télescope, (1997,1998), ISBN 2-9511750-0-0

Danjon et Couder, Lunettes et télescopes, 1934, Blanchard, ISBN 2-85367-027-9.

Jean-Paul Marioge, Surfaces optiques, EDP Sciences, 2000, ISBN 2-86883-486-8.

Charles Dévé, Le travail des verres d'optique de précision, Paris, Revue d'optique théorique et instrumentale, 1936. (épuisé)

Pré-requis en vue d'aluminer son miroir

Les séances d'aluminure sont effectuées dans le local d'aluminure de la SAF. Il nous est possible d'aluminer des miroirs jusqu'à 260mm de diamètre (aluminure non protégée). Les aluminures sont réservées aux membres de la SAF.

Procédure de décapage d'une aluminure:

Les vapeurs d'acide chlorydrique sont très corrosives, et peuvent attaquer la surface d'objets métalliques ou non qui y sont exposés. Nous insistons sur le fait que l'utilisation de ce produit présente des risques.

utiliser de l'acide chlorydrique (pas nitrique) que l'on trouve en grande surface s'il faut enlever une ancienne couche d'aluminium. Pour retirer la couche d'aluminium existante, immerger le miroir dans une solution 1/2 acide chlorydrique+1/2 eau et attendre (de quelques heures pour une couche non protégée à plusieurs jours si elle est protégée). A effectuer avec les protections nécessaires (gants, lunettes) dans un lieu ventilé, où les vapeurs d'acide n'attaqueront pas d'autres éléments présents dans la pièce.

Procédure de "pré-nettoyage":

à réaliser impérativement avant la séance d'aluminure chez soi. enlever les résidus de poix avec de l'essence de térébenthine (ou du white-spirit), et les traces d'opaline et de graisses avec de l'eau savonneuse (liquide vaisselle), à la brosse à ongle en respectant bien sûr la face active du miroir.

Après aluminure, la couche d'aluminium est très fragile pendant quelques jours jusqu'à ce qu'elle soit protégée par l'alumine qui se forme à sa surface. Il est indispensable de disposer d'une boîte très propre pour transporter le miroir.

Le sphéromètre

 

Sphéromètre posé sur l'outil. Trois pointes aux sommets d'un triangle équilatéral reposent sur la surface à mesurer. Au centre du triangle, une vis micrométrique perpendiculaire au plan du triangle mesure la distance du centre par rapport à la surface définie par les trois pointes. La distance r du centre du triangle à l'une des pointes (rayon du cercle circonscrit au triangle) et la flèche f mesurée au centre permettent de déterminer le rayon de courbure R de la surface se déduit de la relation : r² = f ( 2*R - f ).

  • Dans les cas qui nous intéressent, c'est à dire des rayons de courbures grands par rapport au diamètre de l'optique, est négligeable devant 2*f*R et la formule peut être simplifiée en : r² = 2*f*R (1)
  • Si l'on considère le diamètre D du miroir (D = 2*r), la formule s'écrit : D² = 8*f*R (2)
  • En prenant en compte la focale : D² = 16*f*F (3)

Lire la suite : Le sphéromètre

Vous êtes ici : Page d'accueil Actualités